Les chansons

Quelques extraits des chansons

Un conte musical à dormir debout

Écrit par Valérie Bour et Marianne James

Interprété par Marianne James

Illustré par Soufie

Tracklist

  1. Tatie Jambon
  2. Douce lumière
  3. Il était une fois
  4. Le yoga du rire
  5. le chant des baleines
  6. Les Hommes
  7. Cher Mouton
  8. Tout coton
  9. Viens dans la voiture
  10. Le temps des grands
  11. Le musée amusé

Tatie Jambon

Télécharger le texte de Tatie Jambon (PDF)

Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !
Viens faire un mimi à tatie Jambon,
Va faire pipi, t’laver les dents !
Je n’attends pas, j’ai dit maintenant !
Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !

Qu’est-ce que tu fais encore dans mes pattes,
Tes copains dorment déjà depuis longtemps
Demain matin, tu traîneras les savates
Le marchand de sable va pas être content…

Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !
Viens faire un mimi à tatie Jambon,
Va faire pipi, t’laver les dents !
Je n’attends pas, j’ai dit maintenant !
Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !

Non, tu n’peux pas regarder le Roi Lion,
A cette heure-ci, il dort depuis longtemps…
Arrête de faire ta p’tite tête de cochon,
Le père noël va pas être content !

Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !
Viens faire un mimi à tatie Jambon…

Non mais je rêve, t’es pas en pyjama ?
Ton doudou dort déjà depuis longtemps
Et tu danses,
et tu chantes
et tu ris avec moi !
Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !
Viens faire un mimi à tatie Jambon,
Va faire pipi, t’laver les dents !
Je n’attends pas, j’ai dit maintenant !
Allez, c’est l’heure, mon petit bouchon !

Douce lumière

Télécharger le Douce lumière (PDF)

je suis
la douce lumière
joli réverbère
à travers tes paupières

je veille
petite merveille
à ce que rien n’effraie
ton innocent sommeil

je chasse
tous les mauvais rêves
et je les enlève
en brillant comme ça

j’adore
te voir quand tu dors
sourire à l’aurore
comme un feu de joie

je reste
auprès de ton lit
quand la nuit finit
et que tu leur tends les bras…

Il était une fois

Télécharger le fichier de Il était une fois (PDF)

Il était une fois,
un prince borné, une fée rebelle
qui jouaient aux dés,
pour savoir lequel
laverait la vaisselle,
les culottes en dentelle,
et passerait le balai.

Et qui sort les poubelles,
va remplir les gamelles,
et fera le marché ?

Il était une fois,
un prince borné, une fée rebelle,
qui jouaient aux dés,
pour savoir lequel,
épluchera les patates,
plantera les tomates,
nettoiera le palais.

Qui promène le dragon,
Dépoussière le donjon,
ramone la cheminée ?

Il était une fois,
un prince borné, une fée rebelle,
qui jouaient aux dés,
pour savoir lequel,
rangera la salle de bal,
brossera le cheval
et taillera les haies.

Qui aspire les tentures,
fait briller les armures,
et chasse les araignées.

Il était une fois,
un prince bien né, une fée bien belle,
qui se souvenaient,
de leur lune de miel
la petite étincelle,
promesses devant l’autel,
et serments échangés.

La chanson de Jacques Brel,
qui leur donnait des ailes
et les baisers volés.
(nanana na na na na na…)

Le Yoga du rire

Télécharger le fichier de Le yoga du rire (PDF)

Et on se tient les côtes HA HA HA
Souple sur les genoux HOU HOU HOU
Sous le regard des autres HA HA HA
On s’amuse comme des fous HOU HOU HOU

Suivez ces conseils avec sérieux
On s’concentre et on fait de son mieux
On s’tort de rire, plié en deux
On sourit, on a la banane,
on vibre des pieds jusqu’au crâne,
le corps et l’esprit ouvrent les vannes…

ouvrent les vannes !

Et on se tient les côtes HA HA HA
Souple sur les genoux HOU HOU HOU
Sous le regard des autres HA HA HA
On s’amuse comme des fous HOU HOU HOU

Si on peine à rire, on se chatouille
Si on s’aime, au pire, on se papouille
les zygomatiques, on les dérouille

On inspire jusqu’à c’qu’on soit calmés
on s’étire pour ne plus s’inquiéter
On respire la joie, la bonne santé…
la bonne santé !

Le chant des baleines

Télécharger le fichier de Le chant des baleines (PDF)

Sous la lune, ronde et pleine
entends-tu le chant des baleines ?
Sous la mer et les étoiles
elles te frôlent, caresse animale.

Ferme les yeux…
assieds-toi au bout de la jetée,
Là où les vagues t’enlèvent…

Elles se glissent tout autour de toi,
Imagine, tu ne les vois pas,
elles naviguent et t’emmènent
te saluent au son de leur fontaine…

Ferme les yeux…
assieds-toi au bout de la jetée,
Là où les vagues t’enlèvent…

Ta baignoire est un lit bateau,
tu dérives et rêves sur l’eau,
prêt pour la grande traversée,
rendez-vous dans les bras de Morphée…

Ferme les yeux…
assieds-toi au bout de la jetée,
Là où les vagues t’enlèvent…

Les Hommes

Télécharger le fichier Les Hommes (PDF)

Refrain :
les Hommes, les Hommes,
sont comme des animaux
les Hommes ronronnent
quand on leur gratte le dos

Qu’ils se prélassent comme des lézards,
ruminent leur bourdon, leur cafard,
les humains bayent aux corneilles,
en attendant l’rayon d’soleil

L’humain comme le caméléon
change de couleur à l’occasion
de la chenille au papillon,
bonjour la vie, adieu cocon !

les Hommes, les Hommes,
sont comme des animaux
les Hommes ronronnent
quand on leur gratte le dos

Qu’il soit flatté comme le cheval
ou caressé dans l’sens du poil,
l’humain, cabot, va grandissant,
fier comme un coq, fier comme un paon

et quand l’humain donne la vie
que la nature lui sourit
il va chercher le plus beau nid
pour y couver tous ses petits…

les Hommes, les Hommes,
sont comme des animaux
les Hommes ronronnent
quand on leur gratte le dos

People, people are like animals…

Cher mouton

Télécharger le fichier de Cher mouton (PDF)

Cher mouton, brave bête
je demande ton aide,
c’est une histoire sans queue ni tête,
Tant de pensées qui se répètent…

Quand tu fais le dos rond,
et que tu grimpes au plafond,
on compte sur toi, boule de coton
tombée du ciel comme un flocon

Quel chanceux, cher mouton,
jamais tu n’te poses de questions,
tu suis les autres sans rébellion,
plonge dans les plumes et le goudron

Si tu sautes les barrières,
alors tombent nos paupières
tout le troupeau peut être fier
prends ton élan et saute en l’air

Cher mouton, brave bête
je demande ton aide,
c’est une histoire sans queue ni tête,
Tant de pensées qui se répètent…

Tout coton

Télécharger le fichier de Tout coton (PDF)

T’as les guiboles qui flageolent
T’as les paupières qui se collent
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Tu n’entends plus que ma voix
Je prends possession de toi
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Les yeux frottés, pouce mâchonné
Doudou baillé, dodo couché

T’as la cervelle ralentie
Tes pensées en bas débit
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Tu n’entends plus que ma voix
Je prends possession de toi
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Les yeux frottés, pouce mâchonné
Doudou baillé, dodo couché

T’as les mots tout mélangés
Ton corps désarticulé
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Tu n’entends plus que ma voix
Je prends possession de toi
Tu t’sens tout mou, tout mou, tout mou, tout coton

Viens dans la voiture

Télécharger le fichier de Viens dans la voiture (PDF)

C’est l’heure de dormir,
arrête de bondir,
viens dans la voiture,
attache ta ceinture.

Oui, c’est encore loin,
lâche ce frein à main !
Laisse-toi divaguer,
c’est le lieu rêvé…

Ref : Viens dans la voiture
Viens dans la voiture
Les néons, les feux verts,
et les réverbères,
décors et vitrines,
ton regard s’illumine.

Les images défilent
comme au cinéma
Les lumières de la ville
s’allument pour toi.

Ref : Viens dans la voiture
Viens dans la voiture
oh oh oh
quand le moteur bourdonne
que tes yeux papillonnent
tu sens comme un flottement
qui te berce doucement
ça y est, raccroche les wagons !
le tour du monde en ballon !
tu fais r’monter l’avion !
Dépasse le mur du son !

Ref : Viens dans la voiture
Viens dans la voiture

Le temps des grands

Télécharger le fichier Le temps des grands (PDF)

Quand la nuit est tombée
tu n’étais pas prêt
à entendre la sentence,
le temps des grands…

Et tu as imploré,
le regard noyé de larmes,
tu as voulu faire du charme,
plaider patiemment…

Repérer nos faiblesses,
parler jusqu’à l’ivresse,
quand les nerfs, la raison
sont bercés d’illusions…

des mots doux murmurés,
sur tes yeux des baisers,
un regard caressant,
sombrer dans le néant…

Quand la lune est montée,
sur ton cœur apaisé,
je rêvais en silence,
tout contre toi.

Quand la nuit est tombée,
sans me réveiller,
tu t’es senti seul, vraiment,
autant dormir maintenant…?

Le musée amusé

Télécharger le fichier Le musée amusé (PDF)

Un rayon de lumière
sur le cadre doré
soulève la poussière
d’une toile oubliée

Tout le tableau s’anime
son vernis craquelé
tout ce qu’on imagine
prend vie dans le musée

Les huiles, les aquarelles,
natures mortes ou portraits,
les couleurs étincellent
au musée amusé !

Les bronzes et les statues
se donnent tous la main,
et dansent à moitié nus,
frivoles et libertins.

Pont parlé :
La Joconde enfile un pantalon
et chevauche son poney,
la chèvre joue du violon
pour l’homme à l’oreille coupé.

On a retrouvé Guernica
sous des kilos de barbapapa.
Warhol peint des soupes au chocolat,
la vénus de Milo n’en aura pas.

Toutankhamon ricane,
le radeau de la méduse est en panne.
Ceci n’est pas un toboggan,
s’écrie Magritte en grimaçant !

Le penseur joue des maracas
pour la victoire de Samothrace.
Tandis que le discobole
danse le rock and roll.

Arcimboldo fait un selfie
avec sa tête de salade de fruits.
Les danseuses de Degas se déguisent,
Dali a les moustaches qui frisent.